•  

    Le silence ne peut être que néfaste si l'on garde en soi un secret trop lourd. Il pèse sur nos actes et sur notre vie. Il peut signifier une certaine complicité avec l'erreur. La meilleure thérapie est au contraire d'évacuer les maux par la parole, pour ne pas s'enfermer dans le mensonge ou dans une timidité maladive par peur d'une réaction trop violente d'un proche ou autre. Dire les choses est le remède pour vivre libre et sans chaine. On reste silencieux pour ne pas faire de peine, mais l'on souffre de ce manque de courage à dire avec franchise la vérité. Toute vérité n'est pas bonne à dire, peut-être. Mais vivre dans le mensonge ou dans la simulation n'est pas la meilleure des solutions. 

    EDMJ


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique